Dimanche 12 janvier 2020

Psaume 101


Lire le texte

Bienveillance et respect du droit je vais chanter : Il est pour toi, Seigneur, mon poème! Je reste attentif au chemin des gens intègres : Quand viendras-tu m’y rencontrer? David en début de règne : un discours du trône, à la fois programme et prière. L’esprit draconien et drastique – voyez les verbes! – de cette prise de service : éradiquer toute parole et acte qui s’opposent à Dieu pour construire ensuite la ferveur, la joie et l’amitié (6); la méthode peut choquer… Locataire de la «Cité du Seigneur» (8), il commence par appliquer à lui-même cette politique. Il prie pour en recevoir l’énergie, et tout le peuple est là, témoin de la manière dont le roi s’acquitte de sa fonction primordiale : garantir et rectifier en continu l’équilibre social au profit des plus faibles. David nettoiera d’abord les écuries d’Augias : courtisans et compagnons d’armes vont en prendre pour leur grade! Nos efforts les plus déterminés pour assainir la maison du monde sont illusoires si Christ Serviteur, eau baptismale et sang de la Croix ne descendent à notre rencontre pour purifier les cœurs désireux de l’accueillir.


Prière: Echo dans les textes de ce dimanche «Christ s’est livré lui-même pour nous sauver de nos péchés afin de nous délivrer de ce monde mauvais.» (Ga 1,1-5) «Voici mon Fils bien-aimé : je mets en lui toute ma joie.» (Mt 3,13-17) Cantique «PsC» n° 219; «Alléluia» n° 101  

Référence biblique : Psaumes 101

Commentaire du 13.01.2020
Commentaire du 11.01.2020