Jeudi 1 novembre 2018

« Durant ces jours-là, les hommes rechercheront la mort et ne la trouveront pas... » (Apocalypse 9,1-12)


Lire le texte

L’ange du malheur amène la destruction. Voilà la vision guère encourageante de ce chapitre 9. Les forces du mal sont à l’œuvre et les hommes sont prêts à mourir pour leur échapper. Il n’y a de pire souffrance que la torture et cette spirale du tourment orchestrée par les sauterelles (v. 5). Elle est insupportable. D’une manière ou d’une autre, à petit feu, les sauterelles accomplissent leur but, qui est de détruire. On pense que ces visions de l’Apocalypse sont d’un autre temps. Et pourtant, quand on suit les informations internationales, on est encore étonné de ces peuples qui se tuent et s’entretuent, se déchirent et se détruisent. On est loin de toute grandeur et bienveillance. On peut ainsi perdre la foi et l’espérance devant ce flot de malédictions. Et pourtant, il y a le Christ, celui qui a vaincu par et sur la croix les forces du mal en signant un triomphe. Il faut souvent y penser dans nos temps agités... C’est important d’appartenir à ce Christ vainqueur, triomphant, marqué de son sceau, estampillé de sa vie.

Didier Meyer

Prière: Seigneur, regarde ce monde, regarde ces hommes et ces femmes. Prends pitié de tous les déshérités et les exilés, de tous ceux qui souffrent de la méchanceté et de la cupidité de leurs semblables. Entends nos cris et nos inquiétudes de ce monde qui n’a encore rien compris de ton message d’amour. Viens toi-même triompher des forces de la mort et donne-nous la vie en abondance.  

Référence biblique : Apocalypse 9, 1 - 12

Commentaire du 02.11.2018
Commentaire du 31.10.2018