La région Jura-Lac a pris congé de deux pasteurs lors du dernier weekend d’août.

Voici un résumé de ces journées qui ont permis à de nombreux paroissiennes et paroissiens de témoigner leur amitié aux deux ministres.

 Le samedi 26 août, un culte a été célébré à la chapelle des Crêts et une belle fête avec un méchoui organisée dans le jardin pour dire au revoir à Jean-Michel Perret. Celui-ci quitte la région Jura-Lac après dix-sept ans de bons et loyaux services. Il a présidé de nombreux cultes, baptêmes dans le lac, mariages et services funèbres au cours de toutes ces années. Mais on se souviendra de lui surtout comme animateur auprès de la jeunesse et de tous les voyages qu’il a organisés dans divers pays, comme le Maroc ou l’Egypte pour n’en citer que deux. Mais Taizé et Mazille étaient également des destinations très prisées des jeunes sous la conduite de JeanMI, comme on l’appelle familièrement.

De nombreux jeunes étaient présents en cette journée estivale, et tous ont été marqués par ces voyages qui leur ont permis de découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux modes de vie, de nouvelles pensées religieuses. Lors du culte, Jean-Michel a souligné qu’il ne fallait pas séparer le sacré du profane. C’est ce qu’il s’est efforcé de vivre et de partager tout au long de son ministère dans notre région. Il reste aumônier de l’Université à 50% et il est en discussion avec les autorités de l’EPG pour les 50% restants.

 
     
     
     
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dimanche 27 août, Jean-Marie van Trappen a présidé son dernier culte officiel au temple du Petit-Saconnex. Il va prendre une retraite bien méritée après quarante-deux ans de ministère en Belgique et en Suisse, au cours desquels il a prononcé pas moins de 2.000 prédications!

Voici un extrait de son sermon: «…Genève, véritable Babylone sur Léman, qu’as-tu fait de ton passé de ville refuge? Qu’est-il devenu cet îlot de paix connu et reconnu de tous? Et nous? Chrétiens de cette ville, de ce canton, osons dire et redire, clamer l’importance vitale de recueillir ceux qui sont aujourd’hui les laissés-pour-compte de nos sociétés actuelles, au nom même du langage de la croix. C’est là notre vocation! Osons cette folie, cette ineptie de Dieu…»

   
     
     

Un apéritif dînatoire servi dans la salle de paroisse a permis de prolonger ces moments remplis d’émotion. Nous souhaitons bon vent à Jean-Michel Perret et Jean-Marie van Trappen. Que Dieu vous garde et vous protège dans cette nouvelle étape de votre vie!

Jean-Pierre Abel